Pin It

 

Lancé en septembre après le F8 avec des partenaires (Spotify, Yahoo!, Washington Post, Dailymotion, etc.), le partage automatique va s’étendre. C’est ce qu’a annoncé Facebook lors d’une conférence mercredi soir.

Vous connaissez sûrement cela, aujourd’hui si vous écoutez de la musique avec Spotify. Toutes vos écoutes sont partagées automatiquement sur Facebook. Difficile de cacher à vos amis que vous êtes fan de U2 ou de Justin Bieber ;) . Dès maintenant, 60 applications (d’autres viendront) qui intègrent le partage automatique! Vos amis pourront savoir en temps réel que vous partagez une photo sur Pinterest, que vous faites un jogging avec RunKeeper ou où vous êtes avec Foursquare. Accompagnant ces applications, des boutons « je lis », »j’écoute » ou « je suis à » feront leur apparition, en plus du fameux bouton « j’aime ».

Mashable donne une liste de ces applications qui sont lancées dès aujourd’hui :

VOYAGES

  • Gogobot
  • Airbnb
  • TripAdvisor
  • Wipolo
  • Where I’ve Been

CUISINE ET GASTRONOMIE

  • Foodspotting
  • Cookpad
  • Snooth (vin)
  • Urbanspoon
  • Yummly
  • Foodily

SHOPPING / FASHION

  • Pose
  • Pinterest
  • Polyvore
  • Oodle
  • Fab.com
  • eBay
  • Giftrocket
  • Payvment
  • Livingsocial

SPORT

  • MapMyRun
  • Runkeeper

DIVERTISSEMENTS / JEUX

  • Rotten Tomatoes
  • Dailymotion
  • Cinemur
  • Metacafe (vidéos)
  • Ford (jeu)
  • Wooga (Bubble Island, Diamond Dash)
  • OMGPOP (Draw My Thing)
  • Zynga (Words with Friends, Castleville)

HUMANITAIRE

  • Causes
  • Fundrazr
  • Artez.com

ET AUSSI

  • BranchOut (recherche d’emploi)
  • Monster (recherche d’emploi)
  • Color (partage de vidéos et photos)
  • Courserank (éducation)
  • Grockit (éducation)
  • Foursquare (géolocalisation sociale)
  • Goodreads (livre)
  • Kobo (livre)
  • StubHub (billetterie)
  • Ticketmaster (billetterie)
  • Ticketfly (billetterie)
  • ScoreBig (billetterie)
  • Appsfire (découverte d’applications)
  • Artfinder (art)
  • Autotrader (voiture)

Open Graph, le partage à deux vitesses

Mark Zuckerberg n’a jamais caché ces deux niveaux de partage. D’un côté, le partage automatique alimentant nos profils. Et dont Timeline offre un écrin parfait, mettant en valeur ce contenu. Toute activité sur Internet pourra être traduite par une action sur Facebook. Vos amis seront tous ce que vous ferez en ligne.

Et de l’autre, le partage « volontaire » d’une article, d’un site, d’une vidéo, qui s’estompe avec le temps.

Ainsi, Facebook pourra se baser en plus des utilisateurs, sur tous les entreprises intégrant Open Graph. Ce partage « sans friction » permet à l’entreprise de Palo Alto d’en savoir toujours plus sur ses utilisateurs, partout sur le web mais avec leur autorisation. Ainsi, le premier réseau social affirme sa place de plate-forme universelle du web, sorte d’Internet bis.

Pour les entreprises, c’est l’occasion de développer leur visibilité sur un réseau de plus de 800 millions de membres! Après son intégration à Facebook, Spotify a vu son nombre d’utilisateurs exploser.

Quid de l’utilisateur? Un des bénéfices de ce type de partage est une meilleure transparence, avec la possibilité de découvrir de nouvelles choses. Tout en évitant le « sur-partage », Timeline ne donnant que des résumés des informations des applications.

Mais à tout partager, quelle place pour la vie privée? Facebook ne deviendrait-il pas omnipotent?